ULIS TSLA

La notion d’école inclusive, engagée avec la loi sur le handicap en 2005, repose sur un principe éthique : celui du droit, pour tout enfant de fréquenter l’école ordinaire.

L’école inclusive s’oppose à l’exclusion ou à la mise à l’écart de certaines catégories d’enfants, en fonction de leurs caractéristiques.

Ce principe dépasse largement les seuls enfants en situation de handicap et concerne l’ensemble des élèves, quelles que soient leurs caractéristiques, individuelles, sociales, culturelles. Par conséquent, l’expression école inclusive tend à remplacer le terme d’intégration pour désigner la scolarité des élèves à besoins particuliers dans les écoles ordinaires.

Dans une perspective inclusive, on considère que c’est prioritairement à l’école de s’adapter pour prendre en compte la diversité des élèves, c’est-à-dire de s’engager dans une évolution des pratiques d’accueil et d’enseignement, pour permettre à tous les élèves d’apprendre.

La rentrée scolaire 2013 a marqué un engagement fort de l’Ecole en faveur de l’inclusion des élèves en situation de handicap. En effet, dans la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école du 8 juillet 2013, figure désormais, dès le premier article du code de l’éducation le principe de l’inclusion scolaire de tous les enfants, sans aucune distinction

Cependant, le constat que nous avons pu faire en étudiant les différentes ULIS actuelles est le suivant : Des ULIS où tous les types de handicaps sont regroupés (ULIS 1 le plus souvent), des temps d’inclusion en classe ordinaire très réduits, voire absents.

Or, le terme d’inclusion sous-entend que c’est le système qui doit s’adapter à l’élève en situation de handicap et non l’inverse. Ainsi, nous pensons que créer une ULIS Dys – n’accueillant que les enfants porteurs de « Dys » - peut être bénéfique pour eux, mais pas seulement.

Les enfants porteurs de Dys doivent profiter d’un temps d’inclusion maximal.

L’objectif de l'ULIS que nous souhaitons mettre en place est d’inclure les élèves en classe ordinaire un maximum de temps. Autrement, l'ULIS risquerait de n’être qu’un système interne mais excluant toujours les élèves de l’école ordinaire. L’objectif n’est donc pas de regrouper ces élèves porteurs de handicap et de les laisser dans un système parallèle au système classique et de les intégrer ponctuellement dans une classe, mais bel et bien de les inclure dans les classes ordinaires.

L’enseignant spécialisé sera porteur du projet personnel de chaque élève en partenariat étroit avec l’enseignant de classe ordinaire qui accueillera l’élève. Il sera là aussi pour remédier aux difficultés de chaque élève de manière personnalisée si elles sont déjà présentes ou si elles se révèlent dans une situation d’apprentissage. Ainsi, chaque enfant, avec son emploi du temps personnalisé sera au maximum inclus en classe normale pour les compétences qu’il maîtrise ou pourra maîtriser, et aidé plus particulièrement par l’enseignant spécialisé dans les domaines très spécifiques qui lui posent des difficultés. Ce sont donc les compétences et les difficultés de l’enfant qui guideront la construction de son emploi du temps personnel.

L’enseignant spécialisé est présent aussi pour la mise en place et le suivi des différents partenariats : avec les parents premièrement, avec les professionnels du domaine socio-médical. Il veillera à mettre en place un dialogue avec ces personnes-là pour que tous ensemble se coordonnent et visent ce qu’il y aura de mieux pour le bien-être et les apprentissages de l’enfant.

Pour tout renseignement contacter la coordinatrice ULIS
Chrystelle ROGRON par mail ou par téléphone 04 66 20 23 41

ÉCOLE PRIVÉE CHARLES PÉGUY

Enseignement Catholique du Gard - École sous contrat

45 Grand Rue 30230 Bouillargues

Tel : 04.66.20.23.41          Port : 06.64.84.23.41          Mail : direction@ecolecharlespeguy.fr